statistiques La Gare
- La dernière carte postale de la gare vers 1930

La Gare du Tramway

1894 - 1931

- L'intégralité de l'article du journal, le Petit Jacquemart, en date du jeudi 21 mars 1901

- Depuis samedi dernier, la nouvelle ligne de tramways de la Drôme, de Bourg-de- Péage à Sainte-Eulalie est ouverte au public. Nombreux sont les voyageurs qui ont voulu "étrenner" la ligne ; dimanche, notamment, le mouvement a été considérable ; et cette hâte à profiter des facilités apportées par ce commode moyen de transport est d'un bon augure pour l'avenir.

- Désireux de renseigner nos lecteurs, nous avons fait, nous aussi malgré le mauvais temps qui semble vouloir s'éterniser, le parcours de Bourg-de-Péage à la gare terminus. Disons, tout d'abord, que le matériel affecté au nouveau tronçon par la compagnie de la Drôme, diffère sensiblement de celui que nous sommes habitués à voir rouler sur les autres lignes celles de Tain et Saint-Donat, par exemple:

- Les wagons, beaucoup moins longs et plus hauts, sont montés directement sur quatre roues au lieu de l'être sur des chariots à deux paires de roues, chacun, leur couleur bois est agréable à l'œil ; et, ce qui est plus essentiel, ils sont d'une douceur et d'un confort véritablement exceptionnel dont il convient de louer sans réserves la Compagnie. Enfin leur poids est beaucoup moins considérable ; il ne dépasse guère 5,000 kil., alors que les autres wagons de la Drôme atteignent, en moyenne, 8 mille kilogs.

Au départ de Bourg-de-Péage :

- La plupart de nos concitoyens connaissent la rue ouverte spécialement pour le passage du tram qui, partant de la gare, au fond de la place de Dellay, vient rejoindre, aux Minimes, la route de Pizançon. Un arrêt permet aux voyageurs de s'embarquer là, si la chose leur plait mieux ou s'ils y trouvent un avantage.

- La voie, jusqu'à l'allée du château de Pizançon suit le côté gauche de la route ; elle longe, par conséquent, la rive de l'Isère ; et contemplé du wagon, le panorama de Romans, pour si connu qu'il soit, ne manque pas de charmes, en raison de la vitesse avec laquelle il se déroule à nos yeux. Même, par cette après-midi pluvieuse, à demi enveloppé dans un léger brouillard qui estompe tout, à courte distance, en des teintes attristantes de grisaille, il est attrayant encore ; et le regard cherche à reconnaître le foyer familial, la promenade favorite, une maison amie…

- un billet de tramway de 1906, Bourg-de-Péage à Chatuzange-le-Goubet de 2 ème classe demi-tarif .

-Une affiche de 1891, pour un avant-projet pour les lignes a voie de un mètre entre les rails :

- 1- Chabeuil à Bourg-de-Péage.

- 2- Bourg-de-Péage à St-Eulalie-en Royans.

- 3- St-Donat à Romans.

- 4- Chatillon à Pont de Quart

- Le materiel déjà important de la compagnie en gare de Bourg-de-Péage est aujoud'hui le 11 juillet 1908 composé de : 27 machines et d'une automotrice à vapeur, 39 voitures à boggies, 32 voitures à deux essieux et 242 wagons et fourgons.

- Le chaînage de la gare des tramways de Bourg-de-Péage et de Romans est de 2,132 Kms (voir schémas ci-dessous)

- Ancien quartier de la gare: La démolition de la gare des tramways en 1955.

- Les bâtiments de l'ancienne gare des tramways servaient de dépôt pour le matériel de la voirie communale .

- Place Andrevon, ces deux bâtiments qui servaient d'ateliers de réparations pour les machines, ils ont servi pour les sapeurs pompiers dans les années 80 et après pour les contrôles automobiles....

- Le tunnel de Bourg-de-Péage vers les années 60, il mesurait 85 mêtres