statistiques les châteaux du peage

*Le château de Pizançon.

- Le château de Pizançon n'est pas bâti sur le territoire de Bourg-de-Péage, mais sur celui de Chatuzange-le-Goubet. Il a failli cependant être inclus dans notre patrimoine historique à la fin de la deuxième guerre mondiale. Une compensation financières fut demandée pas la commune de Chatuzange, mais elle fut jugée inacceptable et refusèrent l'union de ces deux communes le 20 juin 1947. Le château de Pizançon resta sur le territoire de Chatuzange, mais son histoire est très liée à celle de notre ville.

- Pizançon posséda quatre châteaux : le premier a François de Royans, le deuxième aux seigneurs de Clérieux et de Poitiers-Saint-Vallier, le troisième lui connaîtra une fin tragique, un bataillon de volontaires de l'Hérault qui montait à Paris pour défendre la République, fit halte au château de Pizançon et l'incendia. Le quatrième fut construit en 1800 par Henri de la Croix de Chévrières, évêque de Grenoble. Ce château est le plus modeste des quatre c'est une construction en "U", réalisée en pierre de molasse couverte par un toit en tuiles rondes égayé par trois jacobines. En 1903 il fut rachète par la Congrétion de Sainte-Marthe qui y installa l'école de Notre-Dame-des-Champs. Aujourd'hui, il a été acquit par Jacky Tuech en 1976 et par amour de l'art, de sauver ce château.

*Le château Favor.

- Le château Favor à été construit entre 1798 et 1810 sur la propriété de DeDelay d'Agier, ancien maire de Romans. Il est à classer dans la catégorie des "Folies" . Cette maison présente la forme carrée d'une noble habitation agrandie par deux ailes arrondie qui en font son charme et sa rareté. A la fin du XVIIIème et au début du XIXème siècle . les "Folies" étaient surtout utilisées pour donner des fêtes ou pour organiser des amusements plus au moins raffinés.

- Le château Favor doit vraisemblablement son nom à une déformation du mot "Faveur". Cette faveur à son neveu préféré Claude Pierre Antelme (maire du Péage de 1831 à 1834) aurait été transformée en "Favor" par l'opinion publique. Son neveu Antelme Claude Pierre y résida....

* Centre de Réflexion et d'Action Communales : Bourg-de-Péage son Patrimoine Historique, ses Curiosités. par Jean-Claude Poncelet et Bruno Charignon 1988.

*Le Château de Mondy.

- Construit à la fin du XVIIème siècle, le château de Mondy est le plus ancien des quatre châteaux de Bourg-de-Péage . Il se situe a trois kilomètres du centre ville , à mi-chemin entre Bourg-de-Péage et Alixan, En 1257 on attribut la propriété à Guillaume de Bellemonte. Au XVIème siècle à la famille des Abzac qui durent se dessaisir de leur propriété qui entra dans le patrimoine des la Croix de Chévrières qui la vendirent en 1641 à David Bouchet dont l'un des descendants Barthélemy du Boucher criblé de dettes la céda en 1681, à la famille du Vivier.

- Il eu plusieurs propriétaires : en 1806 par François Calixte de Pina, marquis de Saint-Didier En 1861 par Monsieur Balmont, un riche négociant en soie de Lyon. Il transforma le château en 1870 et fit agrandir la chapelle qui fut rasée en 1983. A la mort de Monsieur Balmont il fut vendu à Joseph Flachaire de Roustan qui le vendit à Joseph Pain dit Finet qui fut maire de Veaunes 1970-1977. Joseph Pain le céda à Monsieur Villard de Saint-Laurent qui se contenta d'en exploiter les terres. En 1960, il fut acheté Monsieur Arnaud qui le transforma en restaurant et centre équestre. Enfin, en 1967 le château de Mondy fut acquis par l'Institut Rural d'Education et d'Orientation..

*Le château de la Parisière.

- Le château de la Parisière est le plus récent de nos quatre châteaux. il fut bâti dans les années 1890 par Charles Mossant. A la mort de celui-ci en 1908 , il passa aux mains de ses héritiers, les familles Vallon puis Argod, il fut racheté en 1949 par le docteur André Lorel qui le transforma en clinique.

- Blason de la famille DeDelaye d'Agier, dessiné par M. Denys Faure